Engazonnement

Misez sur le tapis vert en 10 manches !

Engazonnement : l’art et la manière de miser sur le vert

La mise en place de votre pelouse est une étape importante puisqu’elle est effectuée pour durer de nombreuses années. Aussi les différentes étapes de l’engazonnement sont-elles cruciales.

Le gazon, recette de la société normande du paysage

Il faut travailler la terre, désempierrer et retirer les racines, éventuellement ajouter du sable ou de la tourbe pour alléger la terre. Les zones irrégulières doivent être nivelées pour que le sol soit aussi plan que possible.

Essentiel affinage du terrain

La terre fraîchement remuée et préparée doit maintenant être tassée afin de pouvoir accueillir au mieux les semences à venir. Celles-ci réparties de façon régulière sont ensuite recouvertes d’une fine couche de terre tamisée qui va être roulée afin de favoriser le contact entre la terre et les semences.

Engazonnement : désempierrage et affinage du sol au râteau andaineur

A vous de jouer !

Touche finale : l’arrosage. Il est important de maintenir la couche supérieure du sol humide afin d’éviter que les pousses fragiles ne se dessèchent.

N’oubliez pas que nous pouvons aussi l’entretenir !

Et que le gazon n’est pas forcément tout vert !

Sols à silex

En Normandie, les silex poussent en lisière de forêt. Il sera donc nécessaire d’enfouir les pierres à une profondeur de 10 cm. Nous disposons d’un « rotadairon », parfait enfouisseur de pierres.

Assainissement autonome

Souvent, autour des pavillons, un assainissement autonome ou un puits canadien ont été installés. Dans ce cas, il n’est pas question de passer avec des engins lourds. Dans ce cas, le sol est décompacté avec un outil à dents, les plus grosses pierres extraites à la main avant de passer le râteau andaineur.

Faucher plutôt que tondre
Création d'un bassin : tirer la bâche
Location : Tracteur d'élagage avec treuil